lundi 12 août 2013

FAC, suite et faim !

Et voila, avant de partir chacun en vacances de son côté, on a fini les forges à charbon :)
un petit tour sur le toit, vaincre les peurs de Kromagnon, et aussi rajouter 1metre de tuyau de 200mm de diametre (!) et faire l'étanchéité (il était temps)



et un clin d'oeil à tous mes lecteurs de blog charpentiers traditionnels ! et il y en a..... ;)




et pour le reportage avec le reflex dans le dos, qui c'est qui s'y colle????c'est bibi !


Bref, on est ensuite redescendus sur terre, pour finir les FAC.
Premiere étape, découper les briques et les encastrer dans les couvercles de ponts de camion !


le tronçonneur fou et le disqueur fou, ça fait une équipe de tonnerre !


Puis, calculer les dimensions du foyer, et couper les briques de maniere a faire un foyer en entonnoir.


Interrupteur fixé au niveau du pied. d'ailleurs, les pieds du support de forges, sont tous réglables !


Pas besoin d'avoir un foyer surdimensionné. ce qui est important, c'est que la largeur permette de forger les objets voulus. La longueur, on s'en fiche, on la varie selon le débit de l'air et l'organisation du charbon. intuile, donc, de faire une ventilation en longueur et/ou un foyer trop grand.
Idem pour la trempe, on chauffe la lame tranchant vers le bas (trempe sélective systématique ici, donc aucun intéret de chauffer une lame intégralement pour la tremper) en faisant un mouvement de va et vient au dessus du foyer. pas la peine de prévoir un foyer en longueur.
La preuve en images avec une machette de 700grammes :


en revanche, la hauteur du foyer est importante. Calculer environ entre 5 et 7cm, pour forger au charbon de bois, et entre 7 et 12cm, pour du charbon de mine.
Nous, on mélange 95% de charbon de bois et 5% de charbon de mine.


Nos seaux d'argile, que nous avions mis à décanter et évaporer, nous ont donné une argile tres fine et tres malléable, agréable à travailler.


Une premier couche d'argile, d'un centimetre d'épaisseur


Puis, on met les briques par dessus, et on remet une couche d'argile de façon a obtenir la hauteur de foyer voulue (voir paragraphe plus haut si vous l'avez raté)



et voilà, c'est terminé !
Note pour vos forges : l'argile fonctionne bien pour les foyers de forge, car elle est "souple" et encaisse mieux les dilatations dus aux chocs thermiques chaud/froid. contrairement au ciment réfractaire qui a tendance à fissurer car il est trop "rigide" .
Vous pouvez aussi mélanger argile+chaux, ou bien argile+ chaux + cendres de bois,
ou, comme Ong Kin, argile + cheveux (oui, oui) !
mais bon...vous avez remarqué...ici, tout le monde est chauve !


Même le petit bonhomme !


sur la photo ci dessous on voit mon ventilo de forge fixé dessous.
Kromagnon a opté pour un ventilateur de chaudiere, tres silencieux et ultra efficace, et la petite troisieme forge sera équipée de mon ancien ventilateur de forge de 120W ramené du vietnam.


Notez mon support de pinces cannelé ! le luxe !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

bonjour , merci de prendre le temps de laisser vos commentaires. Suite à quelques abus (du genre "pas bonjour mais je te critique"), j'ai dû changer le type de formulaire. Vinh