vendredi 8 juin 2012

"Nemo Me Impune Lacessit"

"Pour le nom de la hache j'ai une préférence pour N.M.I L . Ces quatre lettres mystérieuses sont les initiales de la vieille devise de l'Ecosse en latin : Nemo Me Impune Lacessit (personne ne me provoque impunément) .Cette fière devise figurait sur les fanions écossais lors de la bataille de Stirling"

C'est par ces paroles que m'a répondu Michel lorsque je lui ai demandé de trouver un nom pour la hache qu'il m'a commandée, éventuellement en rapport avec Stirling - il ne peut y avoir qu'une  Stirling ! -


Une fois la tête de hache forgée et trempée, il fallait aller chercher un manche...


Une petite balade en forêt s'impose...
Dur dur, parmi tous ces hêtres, chataigniers, chênes verts et bouleaux, de trouver un arbre ou une branche qui conviennent...de préférence en hetre ou chêne...


Ce qui est bien quand on cherche des manches, c'est qu'on trouve aussi des champis. Ici un bolet à pied rouge.


J'ai finalement trouvé un seul arbre qui convient, et pas un petit...
Il parait que pour les hêtres, plus ils poussent vite, meilleur est le bois.
Celui là était assez imposant. Il avait une branche intéressante.


La branche de droite sur la photo






J'ai commencé à travailler ce manche assez imposant qui pesait plusieurs kilos.


Mais finalement, j'ai appris que le hêtre ne se fonce pas trop (ou mal) avec ma décoction de clous rouillés dans le vinaigre. Or je cherchais un manche plutôt foncé.

Pas eu besoin de chercher loin. Finalement, dans mon jardin, un morceau de branche de prunier que l'on a coupé il y a plusieurs mois, avait la courbure recherchée.




Seul regret, elle était taillée un peu courte (50cm au lieu de 60)


Quelques copeaux plus tard...
et voilà !

 

Le pommeau est en laiton, et vient d'une évacuation de baignoire (conclusion, ceux qui ont des tuyaux en laiton ou cuivre de gros diamètre dans leur cave, je fais une collecte).
La technique pour faire des "ourlets" sur un tube est assez particulière, mais c'est sympa.


Ensuite, "remontage" du tannin naturel du bois.


Le manche était légèrement fissuré au départ, mais apparemment rien de gênant.





"Et les têtes tombèrent..."



La hache et la rose...
Longues vies à elles !


"Aye, fight and you may die. Run, and you'll live! For at least a while. And dying in your beds, many years from now, will you be willing to trade all the days from this day to that, for one chance, just one chance, to come back on this battlefield, and tell our ennemies, that they may take our lives, but they'll never take our freedom !"

1 commentaire:

  1. Quel est le bois de ce manche noir Vinh? c'est un Remarquable Travail!!!!!!!!

    RépondreSupprimer

bonjour , merci de prendre le temps de laisser vos commentaires. Suite à quelques abus (du genre "pas bonjour mais je te critique"), j'ai dû changer le type de formulaire. Vinh