mardi 23 avril 2013

Banc étau vietnamien : deux versions, fabriquées par Christophe et par Antoine

Parfois, souvent même, je reçois des messages d'inconnus qui m'annoncent suivre mon blog depuis un an ou deux...sans que je sache leur existence ! ça me fait toujours plaisir. Ne vous inquiétez pas, malgré les apparences, je ne mords pas ! et je réponds toujours aux mails persos....N'hésitez pas à me contacter !

Ici, Christophe nous présente son banc étau, qu'il a fait suivant les photos de mon banc étau vietnamien (visible ici http://3kgsousterre.blogspot.fr/2012/07/le-banc-au-banc-test.html )
Ce fameux banc à tout faire.... Je lui laisse la parole! je suis ravi que mon blog serve à quelque chose ou à quelqu'un!

PS pour christophe : le provisoire définitif, on voit ce que tu veux dire! Et maintenant il ne te reste plus qu'à forger une plane!


Bonjour Vinh,

Voici mon adaptation du banc-étau magique. Effectivement il serre mieux qu'une vis d'établi, et la position de travail est excellente, ça va trois fois plus vite pour faire un manche d'outil.

celui-ci est fait dans un morceau d'une petite panne qui me restait d'un toit.

Je l'ai fait très long pour pouvoir éventuellement mettre une planche assez longue, et qu'il serve aussi de banc si besoin.

l'arceau n'est pas forgé: il est amovible, grosse tige filetée, ce qui me permet de tester la hauteur idéale avant en théorie de faire un arceau fixe... mais le provisoire dure parfois longtemps, et ça marche tellement bien comme ça que les tiges filetées risque de rouiller et coller dedans avant que je modifie... Il faut faire attention aux mains avec les tiges qui dépassent, mais pour l'instant je n'ai pas eu d'incident. Dans un premier temps, il vaudrait mieux que je les fasse sortir dessous.

J'ai choisi de ne mettre que trois pieds: ça n'est jamais bancal. par contre, je les ai mis un peu loin des extrémités, attention si on s'assoit au bout!

c'est emboité je pense comme celui fait "en live" sur votre site, puis serré avec 2 gros tire-fonds. J'ai rajouté deux petits renforts moisés par côté, je suis du genre prudent. Le pied solitaire est emmanché en gros tenon à mis bois dans le sans du banc, et pris par dessus serré avec un tire fond qui va plus loin que la longueur du tenon. Pour l'instant ça ne bronche pas. Je mettrais peut-être quand même deux équerres en fer pour que dans la durée il ne prenne pas du jeu, quand on coupe des nœuds à la plane ça fait quand même des grosses secousses dans ce sens.

Encore merci pour ce génial outil.

Je vais fouiller si j'ai d'autres photos de choses hand-made.

à bientôt,

Christophe

Et voici maintenant le banc étau, vu et fabriqué par Antoine en regardant les photos de mon blog :

Voila la version Beta 1.0 du banc étau. Fait avec un minimum d'outils, la prochaine version se fera cette fois de façon propre et définitive. 


Pour une réalisation optimal, ne pas utiliser de pointes mais des vis, et ne pas non plus prendre un morceau de fer à béton trop gros sans rien pour le plier proprement. Il ne faudra pas non plus faire rentrer ce même morceau en force dans le bois et trop près des bords pour ne pas se retrouver avec un serre joints pour maintenir le tout bien en place.


Etant d'une simplicité à toutes épreuves, le maintien de n'importe quelles pièces dans n'importe quel sens est incroyable.
Peut être que ce banc étau pour aussi à l'occasion servir d'hotel de sacrifice pour une de poule vagabonde...


Et tu as raison, c'est vraiment super... C'est pas encombrant, et ça marche du feu de dieu. Merci pour ce partage.
Bonne journée, moi je retourne faire des copeaux

 


Merci beaucoup Vinh pour cette découverte et ce partage d'informations.


Merci antoine pour les photos et le texte ! cela fait toujours plaisir d'avoir des mails des lecteurs inconnus du blog ! alors avis aux "autres" : n'hésitez pas à me contacter et m'envoyer des photos de vos réalisations, vos ateliers.... je ne mords pas (souvent) !
je suis très content de savoir que Christophe et Antoine ont fait leur propre banc étau vietnamien, qui rappele à mon père son enfance, où il voyait (c'est toujours le cas) les rémouleurs ambulants marcher dans la rue avec leur petit banc étau et leurs pierres à aiguiser....en criant à qui voulait l'entendre "mai con dao" (aiguiser couteau)

PS : la poule est elle fournie avec le banc?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

bonjour , merci de prendre le temps de laisser vos commentaires. Suite à quelques abus (du genre "pas bonjour mais je te critique"), j'ai dû changer le type de formulaire. Vinh