dimanche 24 août 2014

tutoriel Forger un marteau à la main

Entre autres choses apprises au vietnam, j'ai retenu que l'on peut forger énormément de choses sans marteau pilon ni presse, contrairement à ce que l'on lit dans les magazines ou les forums. C'est juste un peu plus fatigant, c'est tout:)
Bref, ce jour là, Kro et moi sommes partis chez Pierre, un ex stagiaire, pour lui forger un marteau panne en long. En effet, Pierre a appris a forger à la vietnamienne, et depuis un an il n'utilise qu'un marteau rivoir "francais", ce qui lui fait perdre énormément de temps et de force.



 Avant, nous faisions le perçage de l'oeillet avant la forge de la panne, mais maintenant, on fait l'inverse, c'est beaucoup plus simple


Forge de la panne en long. Attention à ne pas faire de levres au bout de la panne, et à bien la tasser dans la hauteur pour pas qu'elle ne ressemble à un tranchant de hache.


donc, ne pas oublier de tasser la panne en cours de forge



ensuite, on a découpé le futur marteau, au burin, à chaud.
en gros, pour un vérin de tractopelle qui faisait 60mm de diametre, on a calculé à environ 13-14cm de long pour obtenir un marteau final de 2.5kg.


les burins se tiennent à la pince. je n'aime pas les systemes de burin avec un manche soudé, pour diverses raisons.



puis, perçage de l'oeillet, toujours au burin
notez la position du frappeur : il ne faut pas hésiter, lorsqu'on coupe au burin, à se positionner en hauteur, afin d'avoir le maximum de force.
de même, les burins doivent être le plus court possible.


Pierre utilise une meule à eau que j'avais ramenée d'Alsace, pour aiguiser couteaux et outils, et faire les émoutures.


comme on ne trace jamais les coupes ou les perçages, il faut être très minutieux lors du pointage afin de percer bien axé.


il faut percer alternativement l'un et l'autre côté (attention à percer bien en face!!)
une fois qu'on a traversé, on utilise deux mandrins, pour écarter l'oeillet et lui donner sa forme rectangulaire finale.
l'oeillet est donc conique, plus large en haut et moins large en bas, ce qui fait qu'une fois que le marteau est bien emmanché (avec coin en bois pour l'écarter en haut), il ne peut plus sortir.





normalisations au ventilateur



émouturage du marteau à la meule




le marteau est poinçonné de nos trois poinçons



 Trempe sélective de la panne...


puis trempe sélective de la table, tandis qu'on laisse la chaleur revenir sur la panne : c'est le revenu résiduel.


une fois la panne revenue, on arrose la panne sous l'eau courante, ce qui l'empêche de détremper, tandis que la table continue de tremper.



ensuite, on laisse la chaleur faire le revenu résiduel sur la table! et voilà, on refroidit le tout une fois que le coeur du marteau (oeillet) n'est plus à température de trempe)



ce marteau fait environ 2.5kg.
Pierre sera content, il pourra bosser avec, maintenant que nous partons, cela lui fera un souvenir pour toute la vie !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

bonjour , merci de prendre le temps de laisser vos commentaires. Suite à quelques abus (du genre "pas bonjour mais je te critique"), j'ai dû changer le type de formulaire. Vinh